Appats

Nippie5 Pied Sein bandage 1 Sexe-épilation 10013730_223974551132005_660072577_n

Camille DEJEAN, Appâts, 2014, installation, 4 tapettes à souris, photographies et matériaux divers, 10x5cm chacune.

Il faut souffrir pour être belle… série évolutive, photographies présentes sur les tapettes dont l’appat est un accessoire correspondant à la partyie du corps photographiée : bande de cire/escarpin/nippie/soutien-gorge, etc. Le corps se trouve abîmé par l’accessoire qui devrait l’embellir et le rendre séduisant.

L’Hallali

Camille DEJEAN, L’Hallali, 2013, installation sonore, 11mn

Dans mon installation sonore L’Hallali, le spectateur peut entendre une bande son à travers un mur. Il s’agit de bruits de respiration et de gémissements, dont l’origine reste ambigüe. Selon ce qu’il aura envie de comprendre, les conditions dans lesquelles il se trouve, mais également selon les oeuvres – de moi ou d’un autre artiste – qu’il aura vu juste avant, il pourra interpréter ces bruits de différentes façon. Respiration de femme évoquant la peur, la douleur ou le plaisir, jusqu’à la jouissance, gémissements tournant aux pleurs, aux grognements, ou même aux feulements animaux, cette installation sonore est une forme de monologue fait de sons qui sont en dehors du langage mais qui communiquent malgré tout quelque chose au spectateur. Ainsi le doute reste bien présent, et l’interprétation peut varier et changer plusieurs fois pendant l’écoute de cette installation.

Nature-morte

Nature-morte Nature-morte

Nature-morte, 2013, 9 pommes sculptées au couteau, saladier

Cette nature morte mettant en scène des pommes dans lesquelles sont sculpté des sexes féminins renvoi à la vidéo BcommeN où Blanche-Neige dévore une pomme, symbole de la sexualité. Cette amas de vulves signifie à la fois la répétition de ce même acte de masturbation, mais également de cunilingus. Ici la référence à l’acte sexuel n’est donc pas forcément solitaire comme dans la vidéo.

Le fait que cette nature morte présente plusieurs pommes, sculptées à des moments différents et donc dans des états plus ou moins avancées de décomposition induit une certaine temporalité, de l’acte lui-même, mais également du fait que celui-ci se reproduise à plusieurs reprises.